L’équitabilisme expliqué

Partager
  • 116
  •  
  •  
  •  
  •  
    116
    Shares

précédent
suivant
PlayPause
Shadow
Slider


L’Équitabilisme, c’est une formule, “une base et une conclusion”, dont le but est avant tout de se “débarrasser des prédateurs politiques, économiques et sociaux en tous genres”, en imposant un simple amendement, un article premier à nos constitutions.

“Tout sans exception doit être créé autour de ce qui est essentiel à la vie, bordant chacune de nos décisions individuelles ou communautaires, devant faire passer l’existence de chacun, humain, faune, flore, environnement et toutes ses vies, aux premières lignes de nos constructions futures, amenant tout acte allant à l’encontre de ce qui est essentiel à la vie à être repensé, voire abandonné et reconstruit.”

Ce simple amendement empêche “irrémédiablement” les prédations, politiques, sociales et économiques, et si certains trichent, ne respectent pas, tentent de passer à travers, alors ce sera considéré comme étant un crime contre l’humanité et jugé en tant que tel.

 

UN TEST SIMPLE
>C’est bien simple : pour savoir si oui ou non une pensée politique est humaniste, demandez-vous si elle permettra à chacun quelle que soit la personne de toujours, de sa naissance à sa mort, lui apporter les éléments nécessaires à une vie décente, dans tous les cas.
Si la réponse est non, alors, au nom de vos enfants, rejetez-là, ce n’est pas de l’humanisme.

Pareil, si les politiques proposées pour arriver à des “solutions dites humanistes” doivent passer par de multiples tours de passe-passe économico politiques, par des traficotages et calculs improbables qui seraient sensés permettre ceci ou cela, est bien c‘est pareil, ce n’est pas de l’humanisme, c‘est juste de la politique de politicards, de la prédation.

ÉQUITABILISME : une base, et une conclusion.
L’humanisme doit être une pensée politique simple, avec des outils simples, parce que le résultat doit être simple et directement utile à tous, à tout moment. L’Équitabilisme, sa philosophie, sa pensée et ses outils n’usent pas de stratégies politiques, mais uniquement d’un article constitutionnel incontournable, apportant des garanties sociales, économiques et de libertés individuelles et collectives universelles. C’est à la fois sa base et une conclusion.

Extraits choisis du livre de Gilles Ragnaud.

 

 

Pour s’engager pour Équitabilisme cliquez ici.


Partager
  • 116
  •  
  •  
  •  
  •  
    116
    Shares

2 Commentaires

  1. Les traités, les Chartes les Cinventions et autres textes “leurres” ne mqnUent pas….alors modifier la Constitution n’apportera rien si l’homme ne modifie pas son comportement et on sait que sans menace de sanction lourde, l’homme ne changera pas.

    Voici un exemple de belle résolution

    Article 25 Déclaration universel des droits de l’homme

    1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
    2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

    • société équitable

      Deux choses pour vous répondre :
      D’une : oui vous avez raison, ces traités, chartes, textes et conventions, sont souvent comme vous dites, des leurres. Nous, nous parlons plutôt de “bonnes intentions” soit non respectées, soit respectées dans une logique libérale, c’est à dire, une logique où ces intentions ne sont plus assurées et assumées par l’état, mais par des tiers privés, comme c’est de plus en plus le cas en France par exemple. L’Équitabilisme propose des outils différents, dans le sens où ces intentions sont régies directement par l’état lui-même, étant une obligation constitutionnelle, via une coopérative nationale les assurant et les assumant.
      De deux : L’Équitabilisme, comme c’est pourtant clairement écrit, met en place des dissuasions lourdes contre les prédations politiques, sociales et économiques, parlant directement de “crime contre l’humanité”, ce n’est pas rien quand même. Ainsi, et pour rester dans le sens de l’article premier que nous espérons, toute action allant à l’encontre du respect des natures humaines et environnementales, est directement considérée anticonstitutionnelle, et donc jugée comme telle, concernant autant une personne physique que morale, que l’ensemble des responsables d’une entreprise, de décideurs, d’une association, ou autres.
      Nous sommes donc bien d’accord.

      Admin Société Équitable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *