L’Ad’Ex VS Revenu Universel.

Partager
  • 43
  •  
  •  
  •  
  •  
    43
    Shares

Ad’Ex VS Revenu Universel
Ce qui suit est un comparatif entre les systèmes de l’Ad’Ex (assurance d’existence, système coopératif d’État), et le revenu universel, système de communauté politique.
Bien qu’ayant des buts communs de bienveillance, ces deux systèmes ont une approche différente. L’un, le revenu universel, est basé sur un salaire mensuel, de l’argent donné à chacun, l’autre, l’assurance d’existence, préférant une coopération d’État assurant des produits et services en tout ce qui est essentiel à la vie, « l’Extremum Vita ».
Ces versus ne sont pas faits pour dénigrer un système par rapport à l’autre, ils tentent simplement de démontrer les limites du Revenu Universel par rapport à l’étendue des composantes d’universalité et d’égalité de l’Ad’Ex. De même ces versus tentent de déterminer les contraintes ou au contraire les facilités de ces systèmes, l’impact qu’ils auraient de positif ou négatif sur l’État et les citoyens.

 

D’abord un petit rappel sur ce que proposent ces deux systèmes
Le revenu universel, ou revenu de base, est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail.
L’Ad’Ex ou Assurance d’Existence, est un système coopératif d’État dont le but est de garantir l’essentiel à tous sous forme de produits et services, la seule condition particulière étant d’exister.

Ad’Ex VS revenu universel. 0.001
Le revenu universel, offre un salaire mensuel, de l’argent sonnant et trébuchant, en contrepartie de quoi on retire toute forme de garantie essentielle à l’existence, qu’apportent pourtant aujourd’hui nos services publics. Ainsi par exemple, ce sera avec ce système à chacun de devoir se payer ses frais de santé, sa mutuelle, sa sécurité sociale, frais qui vont d’entrée prendre une grande part de l’argent donnée à chacun, d’autant plus que les tarifs risquent de fortement augmenter, les sociétés les proposant étant toutes exclusivement libérales et donc libres de leurs choix tarifaires, le plus grand risque étant d’être sûr dans tous les cas d’être très bien assuré.
Avec l’Ad’Ex il n’y a pas ce problème, puisque de par sa définition, ce système est basé sur ce qui est essentiel à l’existence, apportant en cela une garantie à vie. Ainsi, la santé essentielle à l’existence, est automatiquement prise en compte pour chacun, l’Ad’Ex l’incluant directement pour tous les cas de santé, dans son pack de produits et services.
Il n’y a donc rien à payer, être malade, avoir besoin de soins, d’appui psychologique ou autres, étant grâce à l’Ad’Ex garanti pour chacun à vie.

Ad’Ex VS revenu universel. 0.002
Avec le système du revenu universel, l’État est sensé distribuer de l’argent à chacun à vie. Ainsi après que chacun se soit payé sa protection santé, ses assurances, ses frais d’énergie, de nourriture, ses factures d’eau, son loyer, chacun va pouvoir se servir de ce qu’il lui reste d’argent versé par l’État pour acheter tout et n’importe quoi.
Il y a ainsi un risque énorme que certains, voire pas mal, fassent passer avant les obligations financières de base, des achats en tout genre, dilapidant l’argent que l’État aura versé dans du superflu, or l’État n’est pas là pour financer le superflu, ce n’est pas son rôle.
L’Ad’Ex elle apporte une garantie essentielle pour l’État, celle d’être certain à 100% que l’argent investi ne sert qu’à ce à quoi il est prévu, l’État n’étant pas là pour garantir le superflu, mais juste l’essentiel. Ainsi, en ce qui concerne le superflu, l’Ad’Ex engage chacun à travailler, produire, troquer, en bref dans tous les cas de donner de soi, de son investissement personnel dans sa vie, pour se garantir du plus.

Ad’Ex VS revenu universel. 0.003
De par le système du revenu universel, l’État verse chaque mois à chacun de l’argent sur des comptes bancaires, ce qui génère des frais, des ponctions pour x raisons par les banques, (voir actuellement avec les prestations familiales), leurs donnant en plus toujours plus d’argent et donc de pouvoir sur chacun d’entre nous. Mis bout à bout, ce sont des sommes titanesques que les institutions bancaires vont pouvoir récolter chaque mois avec les versements du revenu universel, ce système faisant donc la part belle à ces institutions.
L’Ad’Ex , elle, ne fait pas la part belle au système bancaire, puisque ne versant aucun argent à personne, ce système se traduisant uniquement par des services publics accessibles à tous. Le fait de ne pas verser d’argent sur des comptes, ne permet donc pas aux banques de percevoir de la valeur ajoutée, de se servir pour payer nombre de prestations, frais et autres agios sur le dos de ses clients avec de l’argent ne leur appartenant pas.
Avec L’Ad’Ex, aucun argent n’est versé sur aucun compte, ce qui est donné à chacun lui appartient sans que personne ne puisse en soustraire ou encore en confisquer une partie.

Ad’Ex VS revenu universel. 0.004
Le système du revenu universel n’apporte aucune garantie tant qu’aux obligations financières de base. Ainsi rien de par ce système ne garantit par exemple qu’un loyer ou un remboursement de près soit bien versé, ou encore qu’une facture soit honorée en temps et heure. Ce système pour x raisons n’empêchera donc pas les problèmes d’impayés avec tout ce qu’ils représentent de mal être pour les partis, pouvant dans certains cas aller jusqu’en justice avec mise sous tutelle, et dépôts de dossiers de surendettement.
L’Ad’Ex, elle, permet une approche relationnelle différente entre particuliers et professionnels, comme par exemple entre locataires et propriétaires, l’Assurance d’Existence garantissant que les loyers soient toujours payés. Il en va de même pour l’énergie, l’eau et la santé, chacun de ces produits et services étant pris en charge par L’Ad’Ex, il n’y a donc plus de facture, et donc plus de défaut de paiement, ni de conflits avec les services contentieux.

Ad’Ex VS revenu universel. 0.005
Le revenu universel risque de contribuer à la mise en place d’une société de paresse. Il y a en effet beaucoup de chance qu’une bonne partie des prestataires se contentant de l’argent versé chaque mois, pour ne plus chercher à travailler. Et ils auront raison, car comment leur en vouloir, ce système leur laissant l’opportunité de ne rien foutre, ils auraient tort de ne pas en profiter, il ne manquerait plus qu’à vivre sous les tropiques et ce serait la belle vie pour toujours. Et d’ailleurs pourquoi bosser à l’école, pourquoi faire des études lorsque l’on sait que de toute façon, on sera rémunéré à vie sans rien faire ?
Reste que ce n’est bien sûr pas des valeurs sur lesquelles se repose une société, le travail, le don de soi pour soi et les autres étant partie prenante d’une éducation sociale, celle d’une fierté de réussir par soi-même. Le revenu universel ne respecte hélas pas ce principe civique de base, poussant à l’égoïsme et à la frivolité.
Le système de l’Ad’Ex, de par sa logique, contraint au travail, le don de soi étant l’une de ses valeurs de principe. En effet, le fait qu’aucun argent ne soit versé va contraindre chacun s’il veut plus, à donner de soi, à travailler, quel que soit le sens que l’on donne à ce travail. Sans argent donné, il est effectivement impossible d’acheter quoi que ce soit, ne serait-ce que de prendre un café dans un bar, d’acheter le cadeau d’anniversaire du petit dernier, chacun devant s’il veut parfaire sa vie, travailler. Vivre totalement sans argent ni investissement de soi durant toute une vie, semblant ici extrêmement hasardeux.


Partager
  • 43
  •  
  •  
  •  
  •  
    43
    Shares

Les commentaires sont clos.