Fédération des Pays de France

Partager
  • 50
  •  
  •  
  •  
  •  
    50
    Shares

federation_pays_de_france2

Une Fédération des Pays de France est une union nouvelle que la France pourrait adopter, avec pour but de redonner à chaque pays de France son indépendance en tout, économique, politiques territoriales, pour l’emploi, l’entreprise, celle de l’enseignement et de la formation, celle relevant de leurs politiques intérieures et extérieures et celle encore de leur fiscalité, devant rassembler leurs communautés de province autour de leur identité propre.

 

 

QU’EST-CE QU’UN PAYS DE FRANCE ?

Un pays de France est une province souvent historique, se définissant par une langue, un patois, un dialecte, un pôle géographique particulier, mais aussi par une culture particulière, qu’elle soit de tradition, de coutume ou encore culinaire.

La France n’est faite que de ses provinces, des pays historiques, certaines revendiquant déjà depuis toujours une liberté d’action, un détachement à une république centralisant les grands projets, d’autres régions, plus rares telles que l’Alsace ou la Lorraine, ayant elles déjà des statuts  différents, leurs laissant plus de libertés d’action. Au-delà de cette définition, un pays de France peut dans le contexte actuel des régions administratives, aussi être un choix de la part des habitants d’une province de se rattacher ou d’être rattacher à des us et coutumes, des traditions ou un dialecte plus proche de leurs sentiments culturels, les pays de France devant avant toute revendication territoriale, être une volonté à la fois commune et individuelle.

L’État fédéral reste bien sûr souverain, intervenant financièrement ou autre en cas de besoin, son rôle n’étant pas de chapeauter mais d’épauler les Pays de France, gardant par simple logique Étatique la gérance d’éléments commun, tels que les armées, les infrastructures de transport nationales, les scrutins nationaux, les hôpitaux, etc… Les pays de France deviennent donc des entités autonomes, dotées de leur propre gouvernement, nommées « entités fédérées », garanties par la Constitution, le statut de ces entités ne pouvant être remis en cause par une décision unilatérale du gouvernement central fédéral.

 

Fédération des Pays de France, une réponse complexe à une situation complexe.

Une fédération des régions de France est une réponse complexe à une situation complexe, celle de donner aux pays de France les moyens d’une renaissance de leurs cultures, us et coutumes, langues, dialectes et patois régionaux, ces pays devant aussi savoir offrir une appartenance de cœur à leurs générations futures, devant enfin avoir la capacité d’en être à la fois gardiens et enseignants, tout ceci devant se faire dans le respect de la souveraineté de l’État.

La complexité se trouve aussi dans l’obligation de compromis, ne pouvant imaginer comme le font certains groupes extrémistes indépendantistes régionaux, espérant eux une indépendance totale de leur pays, voulant par cette demande démembrer la France, la désosser, chose qui pour la très grande majorité des Français est inconcevable. Il y a donc obligation de compromis, ce système laissant aux pays le soin de constituer leur propre gouvernement, de gérer en toute indépendance la totalité de leurs provinces, tout en ayant un appui d’État, ce dernier devant dans tous les cas être fait dans le sens de la démocratie, par les responsables élus des gouvernements de pays et de par les «projets citoyens».

 

Des exemples confirmés:

 

Nous avons de multiples exemples du fonctionnement d’un tel système, outre les nations fédérales en Europe ou ailleurs dans le monde, nous avons parmi nos pays de France de vastes exemples de l’intelligence que demande une telle gestion. Les Dom Tom et Territoires d’Outre-mer, bien que n’étant pas fédérés à la France, en sont culturellement de merveilleux exemples, les habitants parlant autant le Français que le créole, ayant dans leur pays une culture forte, qu’elle soit littéraire ou musicale, politique et sociale ou même encore culinaire et historique, transmettant tout cela sans aucun problème, sachant en plus que l’État Français sera toujours là pour les épauler en cas de besoin. Et pas besoin d’aller si loin, ayant en métropole d’autres exemples du même acabit.

 

Une réponse aux politiques de mondialisation.

 

Ce système met fin au grand tout mondialiste, voulant centraliser les cultures et traditions au même titre que les systèmes économiques et politiques. Une Fédération des Pays de France, va au contraire permettre aux gouvernements de Pays de mettre en avant chacune de leur culture, us, coutume et langue régionale, les incluant dans l’éducation des jeunes, dans les fêtes de villages ainsi que dans les artisanats, leurs calendriers ne devant tourner qu’autour de ces traditions comme cela a été le cas durant des millénaires. Ce sera ainsi aux pays de France de décider de leurs propres politiques territoriales, celles de l’emploi et de l’entreprise, celles de l’enseignement et de la formation, celles relevant de leurs politiques intérieures et extérieures et celles encore de leur fiscalité, et même celle de leur propre monnaie. Ce système doit savoir rassembler les communautés de pays autour de leur identité propre, cette conduite devant imprégner chacun, et qu’importe son origine, dans les traditions et les vies sociales des pays, leurs rythmes tournant autour de ces valeurs, chaque pays de France devant les enseigner dans les écoles et les transmettre au travers des associations culturelles.

 

Ainsi, une Fédération des Pays de France est un rempart à toute forme d’universalisation des fêtes et coutumes, se parant aussi des influences religieuses et de leurs actions, respectant et acceptant celles nous venant d’ailleurs, tout en sachant les contenir dans des pratiques discrètes, l’enseignement est l’ambiance générale créée par les pays de France, devant aussi savoir « influer sur les générations nouvelles issues de l’immigration », leur créant des appartenances, des reconnaissances partagées avec tous les citoyens de France, celles de peuplades régionales millénaires, aux us et coutumes fortes, fières de leur terroir et de leur nation, fières d’y recevoir les couleurs du monde.

 

Il n’y a pas dans cette proposition de Fédération de limite en nombre de Pays de France, l’importance étant pour les citoyens dans l’action d’avoir une identité culturelle forte. Certaines régions actuelles ont amalgamé les pays ancestraux, les découpant ou les rassemblant selon des critères purement administratifs ou économiques, la Fédération des Pays de France revenant elle à des valeurs plus proches de chacun, dans le respect des héritages laissés par nos pères, génération après génération jusqu’à notre siècle.

 

POURQUOI UNE FEDERATION DES PAYS DE FRANCE ?

 

Depuis l’institution d’une république en France, et encore plus depuis que les médias touchent chacun d’entre nous, même dans les plus profondes de nos campagnes, nos cultures, us coutumes et traditions, de même que nos langues, dialectes et autres patois, s’éteignent petit à petit. Une fédération des pays de France est donc une réponse donnée, à cette perte de cultures, se voulant tant que possible être une forme de compromis, entre la France des régions actuelles, celle demandée par les indépendantistes, et celle d’un équilibre entre modernité et héritage du passé.

 

Cette réponse doit prendre en compte les diverses raisons qui tentent de faire de nos cultures ancestrales des reliques, devant aussi savoir rendre à nos générations futures ce que les générations d’il n’y a pas si longtemps que ça, au début du 20 ème siècle avaient encore, cet héritage d’accents, de modes régionales, de fêtes, mais aussi d’esprit général, une âme particulière que chacun de nos pays avait à apporter aux autres, de ces différences qui faisaient de la France un pays aux multi cultures extraordinaires.

 

FAIRE FACE A UNE MONDIALISATION DES CULTURES.

 

La mondialisation n’a pas aidé à préserver nos cultures, voulant bien au contraire les enterrer dans le grand tout ou seule l’économie mondiale serait à même de nous dicter ce que nous devons être. Cette mondialisation tente à nous imposer les mêmes nourritures faites par les mêmes multinationales, les mêmes vêtements fabriqués par millions dans des pays où les gens sont sous payés, mais aussi les mêmes véhicules ou les mêmes jouets, les mêmes standards internationaux de la beauté et de la vie, avec pour seul objectif de permettre à cette mondialisation de réduire les coûts de production.

 

FAIRE FACE AUX CULTURES IMMIGRÉES.

 

C’est ici aussi un grave problème. Nous comprenons que les personnes immigrantes aient envie de vivre leurs cultes , ne les laissant pas derrière eux, mais il ne faut pas que ces derniers surpassent ceux que nous avons nous ici en France depuis des milliers de générations, et je ne parle pas que de cultures religieuses, mais aussi de ces autres traditions, celles qui ont fait nos pays de France dans leurs terroirs profonds. Il est donc important que nos Pays de France sachent offrir aux personnes d’origine immigrée une nouvelle force, une reconnaissance, leur permettant d’être uns parmi les autres, faisant partie de l’ensemble du pays dans lequel elles vivent. Cette offre n’empêche pas que chacun vive son culte, devant simplement mettre en avant ce qui fait le pays dans ses us et coutumes, dans sa culture culinaire ou musicale, chacun quelle que soit son origine devant s’y retrouver.

 

SAUVEGARDER UNE LANGUE ET PATOIS.

 

Au contraire de ce que voudrait faire croire la République, nos cultures, langues et patois ne sont pas reliques du passé, mais des cultures ancestrales que nous ne pouvons en quelques décennies voir disparaitre. Il est donc important de créer l’ambiance, l’espoir et les outils politiques qui vont avec, pour permettre à nos langues, dialectes et patois ancestraux de reprendre la place qu’ils n’auraient jamais due perdre. La reconnaissance des pays de France, avec tout ce qu’ils ont et apportent de cultures différentes est une première réponse capable de ressusciter l’héritage ancestral, la création d’une Fédération des pays de France étant une suite logique, redonnant la parole et le choix aux régions et à ceux qui y vivent.

 

REDONNER DES IDENTITÉS A NOS JEUNESSES.

 

Il est indispensable pour nos jeunes de retrouver une identité de pays, une union de cœur, une appartenance à une culture propre, à une langue commune. La France républicaine nous a volé tout cela, nous brassant dans un grand tout où les médias donne le “LA”, les gorges et les voix, perdant leurs accents, les dates festives étant partout les mêmes, et les costumes traditionnels devenant ringards là où pourtant ils devraient être une marque « made in Pays de France ».
Il en va ici de notre responsabilité, celle de comprendre que si nos générations actuelles ne font pas aujourd’hui ce qu’il faut pour rendre cette identité à nos générations futures, alors nos cultures, nos langues, nos traditions seront perdues à jamais, n’appartenant plus qu’à l’histoire ancienne abandonnées aux poussières des musées.

 

Posez vos questions via Facebook ici

 

adresse mail étant aussi à votre disposition : contact.fpf@societe-equitable.org

 


Partager
  • 50
  •  
  •  
  •  
  •  
    50
    Shares

Les commentaires sont clos.